Les Arcs

Relation homme-animal

Pour une parfaite harmonie entre le cavalier

 et sa monture, Les Traits de Provence

propose des stages d'éthologie

 

L’association les Traits de Provence a proposé, aux écuries du quartier La Cognasse, un stage d'éthologie.

 

Animées par Vincent Van Grevelinge, instructeur d'équitation fort de ses 30 années d'expé­rience, ces deux journées étaient mises à profit, afin d'améliorer « leurs relations » par montures et cavaliers venus de Taradeau, Sainte-Maxime, Pignans et Les Arcs.

 

Faire preuve d'une douce autorité auprès d'un imposant Frison n'est pas toujours chose aisée.

(Photo N. C.)

 
Les unes, deux jolies juments de trait, Cob Normande et Com­toise, un poney fort coquin et un peu boxeur, ainsi qu'un impres­sionnant et magnifique Frison, 1,60m au garrot, au caractère bien trempé (tous deux « entiers » et âgés d'à peine 2 ans), devaient comprendre que malgré leur taille respective, elles devaient obéir aux autres, les­quels parallèlement apprenaient à les mieux connaître.

 

entre la personne qui commande et l'animal qui doit obtempérer quelle que soit sa taille.

 

Etant donné le succès remporté par ces animations bien spécifiques (qui ne peuvent se dérouler qu'avec un maximum de 6 stagiaires) et le nombre de demandes en attente, l'association Les Traits de Provence se propose de les renouveler à une fréquence trimestrielle. Pour la contacter . tel/fax 04.94.85.20.07.

Nelly CHIANCONE.

 
L’éthologie est, d'une façon générale, la science qui étudie le comportement des êtres vivants animaux ou humains, et plus par­ticulièrement une école de patience dont les deux mamelles sont observation et expérimenta­tion : « une école qui exige de prendre le temps, parfois très long, de s'intéresser à l'en­semble de facteurs qui font que l'animal exprime tels comporte­ments, qui peuvent être innés ou encore acquis au cours de son apprentissage ».

 

Ainsi l'instructeur s'est-il attaché à enseigner aux stagiaires à aborder leur animal de manière adaptée, douce ou si nécessaire parfois plus appuyée.

A s'en faire comprendre mais aussi à saisir son raisonnement à travers les mouvements de son corps , dans le but de faciliter l'obéissance et les relations